Modèle des robes en pagne 2017

Les femmes qui travaillent, et les femmes en esclavage dans les Amériques, ont utilisé des modèles simples pour créer des quarts de travail, des jupons de laine ou de lin et des robes de coton. Le fond des jupes pourrait être glissé dans la ceinture quand une femme était près du feu quand près d`une source de cuisson ou de chauffage. les robes des femmes en Russie pendant les XVIe et XVIIe siècles identifient la place d`une femme dans la société ou dans sa famille [19]. En 1910, le look Edwardian est remplacé par une silhouette plus droite [13]. 44-le concepteur de Français, Paul Poiret, a eu un impact énorme sur le look de l`époque. [44] les conceptions développées par Poiret étaient disponibles dans les deux boutiques et aussi dans les grands magasins. [45] les robes populaires de l`époque étaient une pièce et des robes de lingerie incluses qui pourraient être stratifiées. [46] à peu près au même moment, aux États-Unis, l`American Ladies Tailors`Association a développé une robe appelée la combinaison suffragette, qui était pratique pour les femmes de travailler et de se déplacer dans. [48] une autre innovation des années 1910 était la disponibilité vêtements fabriqués en usine. [49] une robe (également connue sous le nom d`un corsage ou d`une robe) est un vêtement consistant en une jupe avec un corsage attaché (ou un corsage assorti donnant l`effet d`un vêtement monobloc). Il se compose d`une partie supérieure qui recouvre le torse et qui pend au-dessus des jambes [1]. Une robe peut être n`importe quel vêtement d`une seule pièce contenant une jupe de n`importe quelle longueur.

Les robes peuvent être formelles ou informelles. Dans de nombreuses cultures, les robes sont plus souvent portées par les femmes et les filles. Les styles européens dans les robes ont augmenté de façon spectaculaire au jupes et les styles soutenus par la crinoline des années 1860 [33], puis la plénitude a été drapée et dessinée à l`arrière. [34] les robes avaient un corsage “jour” avec un décolleté haut et des manches longues, et un corsage “soirée” avec un décolleté bas (décolleté) et des manches très courtes. En Russie, les hoopskirts métalliques étaient connues sous le nom de «malakhovs». [32] les jupes des années 1860 étaient fortement décorées. [34] les ourlines des robes varient selon la mode de la période et la modestie ou le goût personnel du porteur. Je me promenais par hasard à travers Soho un week-end quand j`ai passé un homme-un touriste, je présume-gestes odieusement à la vitrine du phare Prada comme il l`a dit, dans une voix ruisselant d`un mélange d`horreur et de mépris, «ce, tout cela-hideux.

Pas d`humeur à sauter à la défense de Miuccia Prada, j`ai déménagé.